Enseignement - suite    

2011 et 2012, Enseignement en anthropotechnologie. Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne - EPFL. Collège des Humanités.

2007 - 2015, Enseignement et encadrement en anthropotechnologie. Ecole Polytechnique et HEC, Paris, chaire Renault « Multiculturalisme et anthropologie de l’entreprise ».

Depuis 2006 Professeur HES, Haute Ecole Arc Ingénierie, filière Ingénieur-designer (Suisse).

2003 - 2015 Professeur associé à l’Institut d’ethnologie. Université de Neuchâtel (Suisse).

2004 –2006 Chargé de conférence à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris « Objets et méthodes de l’anthropotechnologie ».

2003    Chargé de cours niveau Maîtrise sur « Les formes d’applications de l’anthropologie », Second semestre 2003, Paris X - Nanterre.

1995 – 1997    Enseignements réguliers en anthropotechnologie. CNEARC, Montpellier. Sous la Direction du Prof. P. Maïzi.

 

Descriptifs sommaires des cours et séminaires de formation par la pratique.

Haute Ecole Spécialisée Arc ingénierie 

Industrial Design Engineer


Initiation à l’anthropologie des techniques
Les ingénieurs sont au centre des dynamiques de conception des techniques et des objets qui peuplent nos quotidiens. Ils contribuent au façonnage de nos manières de penser et d’agir. Ils s’inspirent de nos valeurs et sont eux-mêmes soumis à celles de notre temps. En ce sens, ils ont une responsabilité sociale importante. Le fait technique est un fait social. Le corpus de connaissances produit par l’anthropologie des techniques depuis plus d’un siècle de recherches permettra d’étayer ce postulat. Il nous sert de guide pour saisir les dimensions humaines des techniques et de fait permet au futur ingénieurs de mieux comprendre son rôle et les enjeux de sa profession dans une société en mutation.

 

 Anthropotechnologie 1 Les humains ne se contentent pas de vivre en société. Ils produisent de nouvelles formes d’existences sociales pour continuer à vivre. Ils transforment de fait leurs manières de penser et d’agir. Les ingénieurs sont au centre de ces processus de transformation, par les produits et les techniques qu’ils conçoivent. Il apparaît toujours des décalages entre ce pour quoi les techniques sont conçues et les manières dont elles sont utilisées. Posture d’intervention et de recherche, l’anthropotechnologie permet d’anticiper ces décalages en intégrant les manières de penser et d’agir (leur culture) des futurs utilisateurs dans les dynamiques de conception à des échelles nationales ou internationales dans le cadre de transferts de technologies.

 

Anthropotechnologie 2 Il s’agit ici d’intégrer les notions d’anthropotechnologie enseignées en deuxième année, dans le cadre des différents projets de diplôme de Bachelor, en synergie avec les entreprises et les autres disciplines du domaine ingénierie et autres domaines de la Haute Ecole Arc (santé, Gestion et Conservation/Restauration).